dimanche 23 juillet 2017

Postsiphon à la Rainette !

Ce mois-ci, 3 plongées ont été effectuées au siphon du Niphargus, aux extrèmes amonts de la rivière souterraine de la Rainette.

Après l'arrêt sur rien de Frank Vasseur l'an dernier, celui-ci et Raph Benini ont passé le point des 182 m ce 1er juillet. Frank et Raph sont sortis de l'autre côté du siphon, après 335 m pour -10.



Le 16 juillet, Raph a replongé le siphon avec Manu Zuber. Ce dernier était obligé de faire demi-tour après un problème de détendeur. En solo, Raph s'est arrêté après avoir topographié un parcours post-siphon de 130 m, devant un ressaut à escalader dans le méandre exondé.

Le 22 juillet, Raph Benini et Laurent Ylla ont à nouveau passé le siphon, et ont effectué l'escalade qui leur a mené dans de grosses galeries, dont certaines de plus de 25 m de haut. En topographiant, ils se sont arrêté devant un nouveau, magnifique siphon, le S2, dans un décor de rêve...



Au total, 303 m exondés ont été topographiés, ce qui totalise plus de 638 m de galeries uniquement accessibles en plongée pour les Niphargus de la Rainette !

Les héros-Niphpargus: Raph Benini, Frank Vasseur, Laurent Ylla, Manu Zuber,
remercient les équipes de porteurs et d'aménagement: Vincent Altier, Matéo et Raph Benini, Eliette Brunel, Jean-Marie Chauvet, Erik Claes, Guido Dekeyzer, Alex De Roover, Julien Devoux, Jean-Claude Dufaud, Christian Dumas, Jean-Louis Galéra, Nicolas Jassaud, Mickaël Leroy, Stéphane Machelet-Dubois, Jérôme Mazel, Catherine Madeuf, Alain Papillard, Bernard Pangon, Michel Renda, Lionel Rias, Nicolas Savelli, Shirley Senot, Salvador Terrez, Manuella Touzet, Erik Van den Broeck, Myriam Van der Meirsch, Noé Vergez, Ben et Bernard Verloy, Guillaume Vermorel, Laurent Ylla, Cécile et Emmanuel Zuber, avec la participation de Daniël Chailloux, Françoise et Roger Estève, Jean-Pierre Giangiordano, Joël Jolivet, Richard Vinolo.


ndlr: L'ensemble des cavités autour de la rivière souterraine de la Rainette sont exposé à des crues brutales en cas d'orage ou lors de fortes pluies, pouvant noyer la totalité du réseau jusqu'à son débordement par les entrées. Comme certains passages sont équipés en 'explo' ou même pas du tout équipé, la chance d'évacuer des non-initiés de là est quasimment nulle. Il est dangéreux de s'y aventurer sans l'équipe qui explore le système. Nous ne divulgeons pas encore la localisation des entrées de cette cavité en pleine exploration. Infos: rainette@speleo.tv

Aucun commentaire: